Anne-Lise D.

Nickel Boys
19,90
par (Libraire)
1 septembre 2020

Un roman incontournable

Un roman bouleversant sur l’Amérique ségrégationniste des années 1960. un incontournable de cette rentrée littéraire.

La chambre des dupes
par (Libraire)
28 août 2020

Un de mes grands coup de coeur

Amours clandestines, intrigues, jeux de pouvoir et cabales à la cour de Louis XV, ou comment obtenir les faveurs amoureuses et politiques du roi, et seul de résultat compte. Après L’été des quatre rois, Camille Pascal réussit parfaitement La chambre des dupes. Brillant, un rien grivois, drôle et glaçant tout à la fois, l’auteur à le grand art de raconter les sentiments et les attitudes des plus détestables avec une légèreté toute désarmante. Ce portrait de cour, historiquement impeccable, est formidable. Un de mes grands coups de cœur.

Yoga
22,00
par (Libraire)
27 août 2020

Chapeau bas à l'écrivain !

Emmanuel Carrère se croyait heureux, il voulait écrire un livre sur le yoga. Parti pour un stage de dix jours, délesté de tout sauf de deux petites statuettes, la mort d’un de ses amis le ramène brusquement à la réalité. Commence alors une période douloureuse, dangereuse où il paraît évident que Carrère est extrêmement fragile. Le récit de cette descente aux enfers est passionnant, pas de renaissance plutôt un petit pas devant l’autre. Et puis, il y a des femmes et des hommes qui aident à écrire, respirer et vivre. Yoga devient alors D’autres vies que la sienne.
"Je continue à ne pas mourir".
Chapeau bas à l’écrivain !

Évasion

Éditions Gallmeister

11,10
par (Libraire)
17 juin 2020

Un grand polar noir et crépusculaire

Il fait nuit, il fait froid et chacun des hommes de ce roman, du directeur de la prison aux journalistes en passant par les évadés, joue sa partition sans affect ni morale, avec brutalité si nécessaire et sans véritablement penser au lendemain. Parfois il y a une lueur dans le regard de l’un, un souvenir pour l’autre mais c’est rare et vain… Evasion est un texte sans concession, brut, un grand polar noir et crépusculaire.

La Neuvième heure
par (Libraire)
17 juin 2020

Très belle histoire d'entraide et de fraternité

Très joli texte au charme indéniable. Les religieuses sont à l’honneur dans La neuvième heure. Elles vivent au cœur de Brooklyn, elles sont bourrues et douces, elles aident leur prochain, elles sont drôles parfois, elles sont là, présentes, au cœur de la vie des habitants. La neuvième heure parle avec humanité de la misère, de la tristesse des hommes et de la joie aussi.
La neuvième heure est une très belle histoire d’entraide et de fraternité.